Direction de la sécurité civile

La Direction de la sécurité civile est chargée de la coordination des services de secours au niveau ministériel. Elle travaille étroitement avec le Corps grand-ducal d’incendie et de secours "CGDIS", un établissement public créé par la loi du 27 mars 2018 portant organisation de la sécurité civile, qui est compétent pour l’organisation et la gestion opérationnelle et territoriale des services de secours au niveau national et qui se trouve sous la tutelle du ministre ayant les services de secours dans ses attributions.

Depuis l’entrée en vigueur de la loi précitée en date du 1er juillet 2018, la Direction de la sécurité civile s’est vue attribuer de nouvelles compétences, telles que par exemple l’élaboration d’un plan national d’organisation des secours (PNOS), qui dresse l’inventaire des risques de toute nature pour la sécurité des personnes et la délivrance d’agréments ministériels au bénéfice des organismes formateurs en matière de secours et des associations et organismes de secours ayant pour objet la sécurité civile. La Direction de la sécurité civile arrête en outre les programmes et contenus de formation en matière de secours, qui s’imposent non seulement aux agents du CGDIS, mais également aux organismes formateurs.

De par la loi précitée et à travers les compétences attribuées à la Direction de la sécurité civile, le ministre se trouve compétent en matière de missions humanitaires. En effet, l'ordre de mission relatif à ces interventions est donné exclusivement par le ministre, le ministre ayant la Coopération et l'Action humanitaire dans ses attributions, entendu en son avis. Pour les mêmes raisons, le ministre institue un conseil supérieur de la sécurité civile, qui donne des avis sur toutes les questions relatives aux missions de sécurité civile.

En outre, la Direction est chargée des relations internationales en matière de sécurité civile, l’élaboration et la signature de conventions, et aussi le maintien d’un contact régulier avec les pays voisins pour l’amélioration et l’entretien des relations en matière de sécurité civile.

 

Dernière mise à jour